Absynthetic.fr » Partir » Quelles sont les différences entre l’ile de Ré et l’ile d’Oléron ?

Quelles sont les différences entre l’ile de Ré et l’ile d’Oléron ?

Constituant ensemble avec les îles d’Aix, Madame et Nôle l’archipel charentais, Ré et Oléron se présentent comme les deux îles les plus réputées de l’océan atlantique. L’objet de cet article n’est pas de tracer une ligne rouge entre les deux îles concernées. En fait, présenter les différences qui existent entre l’île de ré et celle d’Oléron n’a pas pour finalité l’opération d’un choix. Nous vous donnerons les atouts de chacune.

Exposé de la distinction

La distance géographique, l’étendue ou la proximité de la mère ne sont pas à vrai dire des éléments de différence. Car, Ré est une île de 85 km carrés. Oléron quant à elle fait 174 km carrés. Ce chiffre la hisse au rang de 2e grande île après. La distance les séparant est de 75 km. Elles sont chacune reliée au continent par des ponts.

À ce niveau, l’expression de chaque île se révèle par ses forces et faiblesses. Le vrai sens de différence réside dans le degré d’ambiance, les conditions économiques, et les infrastructures.

Ré et Oléron : des faux jumeaux ou sœurs siamoises ?

tout comme Oléron sont connectées au continent par des ponts. Le pont reliant la première détient le record du 2ème pont le plus long de France après le pont de Saint-Nazaire. Si l’accès ou la circulation sur ce pont est payant, sur le pont d’Oléron, tout est libre et gratuit.

Par rapport à l’ambiance, Ré paraît plus mouvementé qu’Oléron. En fait, à Ré, on a l’impression de se sentir dans une ville « chaude ». Ré est un peu snob pendant qu’Oléron voudrait conserver son caractère décontracté. Avec les tendances et les poignées des stars et vedettes (Nicole Garcia, Nathalie Baye…), Ré se veut être une ville, comblée par les comportements de ces stars qui foulent son sol. De son côté, Oléron, s’affirme et se vante de ses origines. Réputée authentique et comblée par ses réalités rurales. En effet, Oléron s’affirme par son style de vie moins ambiant et tempéré. Les oléronais se disent posés et non « snob ».

Coté infrastructure, Ré se démarque par ses multiples sites touristiques (son pont, plage de la conche des baleines, fort la prée, phare de baleines…). Surnommée « la blanche », en raison de ses maisons traditionnelles, ses habitants se focalisent sur cette appellation pour la hisser au rang de zone touristique attrayante. De son côté, Oléron, « la lumineuse » se distingue par son ensoleillement capable de servir aux visiteurs de plages. Aussi, la belle vue du « Fort Boyard » depuis sa plage lui confère une notoriété.

Sur le plan financier, la vie paraît plus aisée à Oléron. En fait, les conditions financières sur cette île sont plus douces par rapport à « la blanche » qui se caractérise par la cherté des services hôteliers, de transports, vestimentaires. En réalité, le caractère économique est loin d’être objectif.

En conclusion, l’idée de trancher sur les préférences de l’une ou l’autre île relève des expériences personnelles de tout un chacun. Établir une distinction sereine entre les deux îles paraît quasiment difficile voire impossible. En plus de leur diversité, leur complémentarité et surtout de l’ambiguïté de la distinction reste connectée à Oléron malgré la distance géographique qui les sépare. Pour mieux les distinguer, aller par vous-même les visiter.