Absynthetic.fr » Paperasse » Simulation chômage : comment le calculer ?

Simulation chômage : comment le calculer ?

Il s’agit d’un outil d’estimation qui permet de mesurer les droits à l’assurance chômage dans le cadre d’une simulation, suite à un licenciement ou à la prévention de celui-ci. Il est ainsi envisagé de calculer par la suite une allocation d’aide au retour d’emploi (ARE).

En quoi consiste une simulation chômage ?

La simulation chômage est un algorithme visant à calculer les allocations d’aide au retour d’emploi, il se fait suivant les étapes suivantes :

  • Une opération visant à calculer l’allocation journalière selon deux possibilités de formules différentes par le pourcentage de salaire de référence, il sera retenu la plus grande valeur.
  • L’application de la simulation de chômage comparera le résultat à une estimation basique ou allocation minimale, où il sera encore une fois retenu le montant le plus élevé.
  • Il est à noter que l’allocation ne peut dépasser 75% du salaire journalier de référence, elle se définira comme étant une limite maximale non autorisée.
  • Après cela, il se peut que si votre allocation d’aide au retour d’emploi soit inclue dans un intervalle supérieur à une estimation donnée mais toujours inférieur à la limite autorisé, il vous sera prélevé un montant visant la participation aux finances des points de retraite complémentaire, tandis que si il dépasse les 50 euros, des prélèvements seront effectués dont une contribution sociale générale, contribution du remboursement de la dette sociale ou encore une cotisation de sécurité sociale.
  • Enfin, le résultat obtenu sera multiplié par le nombre de jours lors du mois actuel et donc votre revenu variera en fonction du mois.

Quelles sont les données à prendre en considération pour faire une simulation chômage ?

Il y a certaines données qu’il faudra calculer par soi-même ou en utilisant des raccourcis via des sites ou applications, qui consisteront à faire intégrer les informations nécessaires à son calcul, parmi les renseignements qu’il faudra impérativement fournir :

  • La date du début de votre contrat et de fin en cas de licenciement ou une date hypothétique limite du terme.
  • Le temps de travail durant les précédents 28 à 36 derniers mois estimé en heures par semaines ou mensuellement.
  • Allocation de base du salaire journalier de référence définie par le salaire brut, calculée à partir du salaire net mensuel additionné aux cotisations sociales salariales, il faut savoir que le salaire net est celui que l’employé reçoit directement lors de sa rémunération.
  • Il sera également nécessaire de préciser le montant du salaire brut des 12 derniers mois.
  • Les primes dont vous bénéficiez devront être précisées ainsi que leurs montants mensuels ou trimestriels lorsqu’elles sont ajoutées au salaire net.