Absynthetic.fr » Administration » Calcul indemnités chômage rupture conventionnelle : comment faire ?

Calcul indemnités chômage rupture conventionnelle : comment faire ?

La rupture conventionnelle est un accord entre un salarié et son employeur visant à rompre le contrat de travail les liant. Ce dispositif comporte de nombreux avantages aussi bien pour le salarié que pour l’employeur. Le salarié pourra bénéficier d’indemnités suite à cette procédure. Tandis que l’employeur pourra verser un montant d’indemnités inférieures à celles d’un licenciement. La rupture conventionnelle doit obligatoirement passer par une phase de négociation, pendant laquelle les deux parties doivent se mettre d’accord sur certains points.

Dans cet article, nous allons nous intéresser plus précisément aux allocations de chômage versées par le pôle emploi suite à une rupture conventionnelle. En effet, le pôle emploi verse des indemnités aux chômeurs ayant perdu leur travail suite à un licenciement ou bien à une rupture conventionnelle.

Dans ce cas, quel est le montant de ces indemnités ? Comment les calculer ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Vous le saurez en lisant la suite de cet article.

Comment calculer les allocations de chômage ?

Voici une liste des renseignements qui vous aideront à comprendre comment se fait le calcul des indemnités de chômage :

  • Sachez qu’il existe un outil de simulation en ligne vous permettant de faire une estimation sur le montant des indemnités auxquelles vous pourrez avoir droit.
  • Le calcul des allocations de chômage suite à une rupture conventionnelle se fait principalement en fonction du salaire journalier de référence. Il s’agit du salaire moyen perçu par le chômeur pendant la période de référence (c’est à dire les douze derniers mois de travail).
  • Deux formules sont utilisées par le pôle emploi pour le calcul des indemnités de chômage. La première consiste à attribuer au chômeur 57% de son salarier journalier de référence. Tandis que la seconde formule consiste à lui attribuer 40.4% de son salaire journalier de référence et d’y ajouter 11.84 euros.
  • Les deux résultats seront comparés et le chômeur pourra alors bénéficier du montant qui lui sera le plus favorable.

Que devez vous savoir d’autre ?

Cette partie est destinée à vous éclairer davantage sur le sujet :

  • Il existe un plafond d’allocations que le pôle emploi ne peut dépasser.
  • Le chômeur doit être apte à exercer une activité professionnelle et activement à la recherche d’un nouvel emploi pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage.
  • En plus des allocations attribuées par le pôle emploi, le chômeur pourra également bénéficier d’indemnités versées par son employeur suite à la rupture conventionnelle. On notera que le montant de celle-ci est décidé lors de la phase de négociation.
  • Le chômeur ne pourra toucher les allocations de chômage que s’il a quitté son emploi par sa propre volonté.

Pour toi, des articles, toujours plus !